LA SIERRA DE GUARA

Géographie de la Sierra de Guara

La Sierra de Guara : Géographie d'un parc naturel exceptionnel

La Sierra de Guara est situé en Espagne, communauté autonome de l'Aragon et département de Huesca

« Larges plateaux abreuvés de soleil, vastes ondulations de croupes lointaines, vallées brillantes, roches plongeant à pic dans les rivières indécises, forêts, champs, prairies, village à moitié caché dans les profonds replis de terrain, voilà ce que l’on aperçoit ou ce que l’on croit apercevoir du haut de cet observatoire, d’où le regard plane comme celui des aigles » 

Franz Schrader Pyréneiste français du 19eme siècle observant le Haut Aragon et la Sierra de Guara depuis le col du Mont Perdu.

La Sierra de Guara fait partie d’une vaste zone montagneuse située sur le versant espagnol des Pyrénées, au cœur de la communauté autonome de l’Aragon. Cette chaine Pré-Pyrénéenne extérieure et méridionale est un fantastique rempart calcaire s’étirant d’est en ouest. Le parc national de la Sierra de Guara couvre une superficie de plus de 450 km2 et il est entrecoupé de 5 rivières principales que sont d’est vers l’ouest : Le Rio Vero, le Rio Isuala, l’Alcanadre, le Rio Guatizalema, et le Rio Flumen.

Carte de la Sierra de Guara

Le sommet culminant de la Sierra de Guara est le mont «Tozal de Guara». La nature calcaire du substrat de ces montagnes du sud des Pyrénées a favorisé une intense karstification :

une forte érosion de la roche calcaire suite à des processus chimiques et mécaniques qui ont entrainé la création de formes géologiques exceptionnelles. Grottes, lapiaz, dolines, poljés, gouffres et canyons profonds. Un paysage tourmenté aux teintes blanches, noires, ocre et orangées.

Depuis 1990 la Sierra de Guara est classée en tant que parc et espace naturel. Le rôle de ce parc est d’assurer la protection, la conservation et dans certains cas la réhabilitation de la richesse naturelle et culturelle de la Sierra de Guara. En parallèle ce parc a également pour mission d’assurer un développement socio-économique durable au travers des activités de loisirs tel que le canyoning, l’escalade, la randonnée ou encore le VTT. Ces activités devant contribuer à améliorer les conditions de vie des habitants de la zone tout en respectant le milieu naturel et culturel.

La réglementation du parc naturel de la Sierra de Guara

Histoire de la Sierra de Guara

La Sierra de Guara : une présence humaine très ancienne.

Des grottes rupestres préhistoriques jusqu'au développement du tourisme et du canyoning en Sierra de Guara : une histoire riche et tumultueuse.

La présence humaine en Sierra de Guara remonte à la préhistoire, en témoignent les nombreuses peintures rupestres du secteur Rio Vero, datant du paléolithique jusqu’à l’âge de bronze. Du 5ème au 8ème siècle un fait remarquable est la présence de nombreux ermites qui vécurent dans ces contrées, venus de France ou d’Italie leur passage est entouré de légende : San Victorian, San Martin, San Urbez… plusieurs ermitages où ils ont vécu sont toujours visibles notamment dans le Rio Vero et la Peonera supérieure.

Grottre rupestre en Sierra de Guara
Cerf de la grotte de Chimiachas - secteur Rio Vero - Art Levantin

Après l’an mil commence la reconquête chrétienne (reconquista) ainsi que la construction d’une série de forts et d’édifices religieux chrétiens encore visibles aujourd’hui. 

S’ensuit une lente construction du paysage traditionnel du Somantano et de la Sierra de Guara autour d’une société paysanne traditionnelle dont les fondements sont l’élevage de moutons ainsi que la culture des céréales, de la vigne, des amandes et des oliviers (importés par les arabes). 

Aujourd’hui ce paysage et cet héritage traditionnel paysan est encore bien visibles en Sierra de Guara au travers des immenses champs d’oliviers et d’amandiers, des chemins, des pavages, des villages traditionnels à l’abandon ainsi que des centaines de km de murets de pierre sèche qui ont nécessité un immense travail humain.

Entre 1950 et 1965 l’exode rural de la Sierra de Guara a été massif avec quelques 19 villages totalement abandonnées. L’histoire touristique de la Sierra de Guara n’a réellement commencé qu’à partir des années 80 contribuant par la même à, peu à peu, repeupler certains villages tels que Rodellar et Alquezar.

Alquezar dans les années 1900
Alquezar dans les années 1900, photos prises par Lucien Briet
Rodellar dans les années 1900
Rodellar dans les années 1900, photos prises par Lucien Briet
Portrait de Lucien Briet
Portrait de l'explorateur et photographe Lucien Briet

Lucien Briet : Le premier explorateur et photographe de la Sierra de Guara.

Lucien Briet né le 3 mars 1860 est un explorateur, aventurier, photographe, écrivain et conférencier français. Apres avoir tenté sans réel succès de devenir un poète reconnu, il trouve finalement sa vocation dans l’exploration méthodique et obsessionnelle des Pyrénées.

A partir des années 1904 ses découvertes vont le mener vers le Haut Aragon et la Sierra de Guara, des lieux qui vont le marquer pour toujours. Pendant 8 ans il va se rendre chaque année dans ces contrées Aragonaise, relativement inconnues à l’époque, afin d’en ramener des photographies exceptionnelles (près de 1500 clichés) ainsi que le récit des ses découvertes. Un témoignage immense, qu’il s’évertuera passionnément à partager au cours de nombreuses conférences et autres parutions dans des revues spécialisées. C’est également au cours de ses aventures que Lucien Briet a exploré pour la première fois certains canyons de la Sierra de Guara. Lucien Briet a donc en quelque sorte « inventé» le canyonisme 80 ans avant le développement de cette activité. 

Et ce précurseur avait déjà pressenti à l’époque l’immense potentiel touristique de la Sierra de Guara. 

De nos jours, bien que le matériel ait évolué, l’état d’esprit des pratiquants de canyoning peut encore s’inspirer de l’esprit « Lucien Briet » qui pourrait se résumer en quelques mots : exploration, nature, émerveillement, aventure, passion. 

Lucien Briet
L'explorateur Lucien Briet

Faune de la Sierra de Guara

La Sierra de Guara est le royaume des oiseaux et des grands rapaces.

La faune de la Sierra de Guara est riche et varié et comblera les amateurs d'ornithologie. C'est un véritable paradis des oiseaux : le parc est classé en zone spéciale de protection. Voici quelques espèces emblématiques qu'il est possible d'observer en Sierra de Guara.

Vautour fauve - Gyps Fulvus

Le vautour fauve est un des plus grands rapaces d’Europe. Lors d’une descente canyoning en Sierra de Guara ou lors d’une marche d’approche vous ne manquerez pas d’apercevoir ce grand charognard au vol majestueux d’une envergure comprise entre 2 m 30 et 2 m 70 pour un poids de 8 a 11 kg.

En fin de matinée lorsque les courants chauds ascendants se mettent en place ces fins planeurs décollent des falaises calcaires abruptes des canyons du Rio Vero, de la Peonera, du Formiga supérieur ou encore le long du Balces.

Ce charognard se nourrit de carcasses d’animaux morts et parvient à repérer ses proies à plusieurs centaines de mètres grâce à une vue perçante. Les couples sont unis pour la vie et pondent un œuf unique à la fin de l’hiver qui sera incubé pendant 2 mois, le jeune vautour restera au nid plus de 4 mois et sera nourri par ses parents. La population de vautours en Sierra de Guara, dans le haut Aragon, ainsi que dans la péninsule ibérique est importante, au dernier recensement on dénombre près de 25 000 couples en Espagne soit 94 % de la population totale européenne.

Le Vautour fauve
Le Vautour fauve

Percnoptére d’Egypte - Neophron percnopterus

Remarquable rapace que l’on observe assez fréquemment en Sierra de Guara. Les plumes de sont corps sont de couleurs blanches, le bout de ses ailes noires (ce qui permet de le distinguer rapidement des autres rapaces) et la tête et le bec jaune orangé. Son envergure est comprise entre 160 cm et 180 cm pour un poids allant de 2 a 2,5 kg. Bien que l’on dénombre plus de 1800 couples en Espagne, principalement en Aragon et notamment en Sierra de Guara, l’espèce est menacée donc protégée.

Le Percnoptère d’Egypte migre en Afrique les mois d’hiver. Pour se nourrir il a la particularité d’utiliser une pierre avec son bec afin de briser les coquilles des œufs d’Autruche. En Egypte cet oiseau était sacré du temps des Pharaons, symbole de la déesse mère (mout) il servait de couronnes aux reines.

Le percnoptère d’Egypte comme le vautour fauve aime nicher en hauteur le long des falaises des canyons de la Sierra de Guara, du Rio Vero, de la Peonera, des Oscuros de Balces ou encore du Formiga.

Le percnoptère d'Egypte
Le percnoptère d'Egypte

Gypaète barbu - Gypaetus barbatus

Le Gypaète barbu est le rapace européen qui a la plus grande envergure : de 2m 60 a 2m 90 pour un poids pouvant approcher les 7 kg. La particularité principale de ce rapace coloré est de se nourrir à plus de 80 % d’os et de moelle osseuse.

Afin de pouvoir avaler les plus gros os, il les attrape avec ses serres puis les relâche à plusieurs dizaines de mètres au dessus du sol. Les os sont ainsi brisés (en espagnol le gypaète barbu se nomme « quebrantahuesos » littéralement « le casseur d’os ») vont ainsi pouvoir être ingurgités par les rapaces puis digérés à l’aide de sucs gastriques extrêmement corrosifs.

Espèce assez rare, seulement 147 couples dans toutes les Pyrénées en 2011, quelques couples sont néanmoins présents en Sierra de Guara et il est possible avec un peu de chance d’en apercevoir notamment sur la marche d’approche du canyon des Oscuros de Balces.

gypaète barbu
Le Gypaète barbu

Euprocpte des Pyrénées - Calotriton asper

L’Euprocpte ou calotriton des Pyrénées est une espèce endémique des Pyrénées. Petit lézard amphibien que l’on rencontre dans certains canyons de la Sierra de Guara tels que le Formiga ou le Fornocal, notamment en début de saison lorsque l’eau est encore fraiche et bien oxygénée. Avec son aspect préhistorique et sa peau rugueuse cet animal semble être un survivant de l’époque des dinosaures. Cette espèce s’est adaptée à la vie dans les canyons en développant des petites griffes au bout des pattes qui lui permettent de s’agripper au bord des parois et de résister au courant. Animal ovipare (qui pont des œufs) l’Euprocpte des Pyrénées ne se nourrit pas en saison hivernale et s’installe en hibernation dans les anfractuosités des rochers.

Triton Pyrénées
L'Euprocpte ou triton des Pyrénées. Espèce endémique des Pyrénées.

Flore de la Sierra de Guara

La Sierra de Guara : une flore aux fortes influences méditerranéennes.

La flore de la Sierra de Guara que l'on retrouve dans les canyons et sur les marches d'approches est d'une grande richesse. Un carrefour d'influences continentales et surtout méditerranéennes ! Certaines espèces remarquables sont endémiques aux Pyrénées voir même à la Sierra de Guara.

Ramonde des Pyrénées

La Ramonda myconi est une plante endémique des Pyrénées. Véritable fossile vivant, cette plante vivace originaire de l’ère tertiaire a survécu aux dernières glaciations.

Les fleurs violettes et blanches éclosent de juin à Aout. Ses feuilles et ses tiges, adaptées au froid de l’hiver ainsi qu’à la sécheresse de l’été sont recouvertes d’un épais duvet de poil. Cette caractéristique inspira cette métaphore au Comte botaniste De Bouillé «un joyau d’améthyste enchâssé dans du velours ».

Le nom Ramonda a été donné en hommage au célèbre pyrénéiste du 19ème siècle Louis Ramond de Carbonières.

Espèce protégée que l’on retrouve en quantité remarquable dans les canyons de la Sierra de Guara notamment dans le canyon du Rio Vero, du Formiga, de la Peonera et du Petit Mascun.

ramonde pyrénées sierra de guara
La Ramonde des Pyrénées

Petrocoptis guarensis

Plante vivace de la famille des caryophyllacées. Cette espèce qui est endémique de la Sierra de Guara donne de jolies fleurs violettes de mai à juillet.

Le nom latin petrocoptis signifie « fendre les rochers ». Cette plante pousse exclusivement sur les parois des canyons de la Sierra de Guara.

Les graines adhérent aux parois et dans les fentes des rochers grâce à un système pileux qui au contact de l’eau et de l’humidité devient gélatineux et collant.

Les fleurs fécondées se tournent vers la roche afin de favoriser au maximum la réimplantation de graines sur les parois et non au sol.

De nombreuses colonies de petrocoptis guarensis ont élu domicile le long des falaises du canyon du Rio Vero.

petrocoptis guarensis
La petrocoptis guarensis, plante endémique de la Sierra de Guara

Saxifrage des Pyrénées

La saxifrage des Pyrénées est une plante principalement repartie sur le massif des Pyrénées ainsi qu’au nord de l’Espagne et notamment l’Aragon.

C’est une magnifique plante aux feuilles en rosette qui semble « transpirer du calcaire». C’est une espèce monocarpique c’est à dire une espèce qui ne fleurit qu’une fois puis meurt après avoir produit ses fleurs et ses graines.

De très belles fleurs blanches se développent en grands nombres le long d’une hampe qui peut mesurer jusqu’à 1 m de hauteur.

Au printemps elle fleurit en abondance dans les canyons de la Sierra de Guara. On peut notamment les observer dans les canyons du Fornocal, du Barrasil, du Petit Mascun ou encore du Rio Vero.

la saxifrage de sierra de guara
La saxifrage en fleurs

Grassettes

Les Grassettes sont des plantes carnivores.

Ces plantes sont présentes en Sierra de Guara, en colonies parfois importantes, sur les parois humides du Rio Vero, de la Peonera, du PetitMascun ou encore du Formiga, et sont reconnaissables à leur couleur vert pomme « fluo ».

Leurs feuilles ainsi que les petits poils qui les recouvrent sont gras (d’où son nom) et gluants au toucher. Les insectes qui s’y posent ne peuvent plus re- décoller, ils se retrouvent empêtrés et finalement meurent et sont littéralement digérés par les sucs digestifs produits par les feuilles.

Les fleurs de la grassette sont bleues, mauves et blanches.

La Grassette
La Grassette est une plante carnivore

Capillaire des murailles

Petite fougère de couleur verte que l’on retrouve en Sierra de Guara sur les bords des canyons aquatiques tels que la Peonera, le Rio Vero ou bien encore le Formiga.

Ses feuilles ont la particularité de ne pas se mouiller, les gouttes d’eau glissent et perlent sur cette matière spéciale et si l’on trempe la plante dans l’eau elle en ressort complètement sèche.

La Capillaire des murailles se dispose pousse en large colonies à quelques cm au dessus du niveau de l’eau des canyons, lors des crues elles sont complètement immergées mais survivent.

Capillaires des murailles
La capillaire des murailles se fixe sur les parois des canyons de la sierra de Guara

Ou dormir en Sierra de Guara ?

La Sierra de Guara possède des hébergements pour tous les goût et tous les budgets.

Voir notre page dédié aux hébergements en Sierra de Guara.

Restaurant en Sierra de Guara

Ou manger en Sierra de Guara ?

Voici une liste de quelques bonnes adresses en Sierra de Guara.

Après une bonne journée de canyoning, faites vous plaisir dans un des nombreux restaurants de la Sierra de Guara. La Sierra de Guara possèdent des adresses de qualité qui offre de très bon rapport qualité-prix.

Cette liste est subjective et non exhaustive ! N’hésitez pas a nous faire part de vos bons plans et de vos découvertes culinaires en Sierra de Guara !

Hosteria de Bierge

Excellent rapport qualité-prix. Formules brasserie ou bien hôtel*** avec terrasse vue sur la piscine de l’hôtel et les champs d’oliviers. Service de qualité et cuisine traditionnelle espagnole.

Kalandraka à Rodellar

Dans un très beau cadre naturel, pour boire un verre avec vue sur les falaises du Mascun, coucher de soleil magnifique. Repas bon marché, succulentes spécialités de lasagnes faites maison (viandes ou végétarien).

Casa Jabonero à Alquezar

Une des meilleures adresses de la Sierra de Guara pour les amateurs de viande. 14 € le menu avec entrée, plat, dessert, pain vin et eau. Excellente viande cuite à la braise, chuleton, entrecôte, agneau…

Restaurant Ordio à Adahuesca

Une très bonne adresse. Menu sur réservation. Burger maison avec des produits locaux. Accueil chaleureux.

Casa Pardina à Alquezar

Excellent restaurant, terrasse sous les oliviers avec beaucoup de charme. Service de haute qualité, menu gastronomique.

Villacantal à Alquezar

La plus belle terrasse d’Alquezar, vue sur les falaises de Villancantal, du Rio Vero et de la forteresse de la collegiata. A venir decouvrir pour boire un verre ou pour manger une nourriture simple – combinados : viandes + salades + frites maison – bonne mousse au chocolat maison.

Ou boire un verre en Sierra de Guara ?

Quelques bars et terrasses en Sierra de Guara.

La Sierra de Guara est avant tout une destination nature, sportive et culturelle et pas vraiment un lieu pour faire la fête : peu de bars musicaux et pas de boites de nuit. Ce qui vous permet de vous réveiller en pleine forme pour profitez au maximum des belles journées de canyoning 🙂 Toutefois un petit rafraichissement sur la terrasse ensoleillée d’un café après votre canyon est toujours le bienvenu et fait partie intégrante de votre dépaysement et de vos vacances. Et vous constaterez que les bars et cafés, véritables institutions en Espagne, ne manquent pas en Sierra de Guara. Voici quelques adresses où venir boire una caña, una clara, un americano ou encore quelques tapas con aceitunas.

Hosteria de Bierge

Bar idéalement situé proche des lieux de RDV des canyons et avec terrasse a l’ombre.

Albergue la Cruz à Adahuesca

Belle terrasse et accueil chaleureux. Quelques tapas maison. Excellent petit déjeuner.

Barrage de Bierge

Vue sur les chutes du barrage de Bierge. Idéal après avoir descendu le canyon de la Peonera.

L’alcanadre de Bierge

Ambiance décontractée et glaces artisanales de Bierge au retour du canyon de la Peonera ou des Oscuros de Balces. Jam session musicale certains soirs.

Kalandraka

Vue époustouflante sur les falaises du Mascun, ideal après avoir fait le Mascun, le Petit Mascun ou le Barrasil.

Les campings

Le camping d’El puente ou celui du Rio Vero offre également des terrasses agréables pour siroter un verre. WIFI disponible.

Infos pratiques

Bons plans et choses à savoir sur la Sierra de Guara

  • Distributeur ATM

Attention : Le seul distributeur ATM de la Sierra de Guara se trouve à Alquezarsoyez donc prévoyant !
 
  • Epiceries et matériel de canyoning

L’épicerie Las Abuelas de Sevil à Adahuesca est la meilleure adresse pour faire ses courses en Sierra de Guara. Vous y trouverez de tout notamment des produits locaux ainsi qu’une grosse partie du magasin dédiée au matériel de canyoning et d’escalade. N’hésitez pas à demander conseil à Francis le patron qui se fera un plaisir de vous conseiller.

Les campings d’El puente, du Rio Vero et du Mascun ainsi que l’hôtel appartement Vall de Rodellar possèdent également leurs petites épiceries où vous pourrez trouver des produits de base ainsi que du pain.

  • Produits locaux

Huile d’olive à Bierge

Pour acheter de l’huile d’olive locale de qualité. 

3 variétés d’huile d’olive : La Verdena, L’ Alquezrana et la Negral.

Fromage à Adahuesca

Pour acheter l’excellent fromage de brebis de la Sierra de Guara.

Fromage de Radiquero.

Vin à Adahuesca

Quelques caves à visiter où vous pourrez vous procurer le vin local du Somontano. 

  • Internet et réseaux WIFI

La plupart des campings et des hôtels possèdent leur WIFI qui est en général de bonne qualité. Le réseau en Sierra de Guara est plutôt bon. Pas ou peu de couverture après Yaso en direction du Formiga.
 
  • Pompe a essence

La seule pompe à essence de la Sierra de Guara se situe en face du camping Alquezar. De Bierge ou Rodellar il est également possible d’aller faire le plein sur Barbastro (30 min de Bierge). L’idéal est de prévoir à l’avance afin de profiter pleinement de votre séjour canyoning.
 
  • Numéros utiles

Urgence 112

La météo en Sierra de Guara

Le climat en Sierra de Guara est sous influence méditerranéene

Voir notre page dédié à la météo en Sierra de Guara. 

Comment se rendre en Sierra de Guara

Le plus simple est de venir en voiture.

Mais il est également possible de venir en fourgon aménagé, en avion, en train ou en bus.

Voir notre page dédié comment venir en Sierra de Guara
 

Autres activités en Sierra de Guara

Quoi voir et quoi faire en Sierra de Guara ?

L’art rupestre et le parc culturel du Rio Vero

Le Rio Vero abrite plus de 60 remarquables grottes et abris présentant des traces d’art préhistorique. Ces sites culturels de premier ordre ont été découverts et portés à la connaissance du grand public à partir de la fin des années 60 par des explorateurs du Rio Vero puis par des archéologues espagnol (musée de Huesca). En 1998 l’UNESCO a reconnu cet ensemble d’art rupestre préhistorique comme patrimoine mondial de l’humanité. Un véritable sanctuaire qui regroupe 3 styles et époques différentes : l’art Paléolithique, levantin et schématique.

Il est possible d’observer ces différentes formes d’expression (cerf, ours, scène de chasses et autres représentations schématiques réalisées le plus souvent à l’aide de pigments naturels rouges et noirs mélangés avec de l’eau) dans la grotte de La fuente del Trucho, les abris d’Arpan, de Chiamachas, de Muriecho et Regacens ou encore Mallata et Galinero.

Les autorités locales ont fondé en 2001 le parc culturel du Rio Vero. Un parc qui prend en considération la nature, la culture, l’histoire, l’art, la gastronomie et les traditions de ses habitants. 

Cerf de l'abri de Chiamachas - Art levantin

La randonnée pédestre

La Sierra de Guara possède de nombreux sentiers de randonnée et trekking offrant des vues spectaculaires, à la découverte du patrimoine naturel, culturel et historique Aragonais. Canyons découpés, falaises, murets de pierre sèche, villages abandonnées – Otin, Nasarre -riche faune et flore, le parc naturel de la Sierra de Guara saura combler l’amateur de trek et de randonnée en famille, en couple ou entre amis. La meilleure période est l’automne, l’hiver et le début du printemps. Attention l’été les températures peuvent être parfois caniculaires et il y a peu d’ombre sur les sentiers. 

Paysage de la Sierra de Guara en Espagne
Paysage de la Sierra de Guara près de Morano

Alquezar

Alquezar : Le trésor architectural et historique de l'Aragon

Un village médiéval à ne pas manquer lors de votre séjour en Sierra de Guara

Niché sur le bord des falaises surplombant le Rio Vero, Alquezar est le village le plus célèbre de la Sierra de Guara. Haut lieu du tourisme culturel et architectural du haut Aragon, sa visite lors de votre séjour en Sierra de Guara est incontournable. Le parking principal situé sur les hauteurs de la commune offre une vue grandiose sur ce petit village médiéval où le temps semble s’être arrêté.

Initialement construit par les arabes au 9ème siècle, le village d’Alquezar fut une des principales forteresses musulmanes de cette région appelée alors la Barbitanie. Le rôle de cette forteresse était alors de protéger la prospère ville de Barbastro des chrétiens de Sobrarbe refugiés dans les montagnes. En 1067 le roi d’Aragon Sancho Ramirez dans un contexte de reconquista (reconquête des terres espagnole sur les arabes) prend possession d’Alquezar qui devient alors chrétien, une communauté de chanoines Augustins vient s’installer dans le village. Le repeuplement d’Alquezar a été ensuite favorisé grâce à l’instauration d’une loi offrant d’importants privilèges pour ceux qui viendraient s’installer dans le village. Très vite l’intérieur de la forteresse ne suffit plus à accueillir les nouveaux venus et le hameau continue alors à se développer le long du flanc de la montagne, dessinant peu à peu les contours et les structures de l’Alquezar que nous connaissons aujourd’hui. 

Le village d'alquezar en Sierra de Guara
Le village d'Alquezar
L’ancienne calle Mayor (rue principale) 
Nouvellement renommée la calle de Pedro Arnal Cavero célèbre poète et écrivain espagnol et amoureux d’Alquezar et de l’Aragon. Un porche gothique marque l’entrée de cette ruelle principale et historique joliment pavée de galets.

L’ancienne plaza mayor (place centrale ou place principale) 
Nouvellement renommée Place Mestre Rafael Ayerbe, en hommage à un prêtre d’Alquezar qui inventa (suite à des expériences et des croisements) un type d’amande, la pleureuse ou largueta qui donne un meilleur rendement et qui supporte les gelées tardives. Cette place, ancien centre névralgique du village, est un des lieux les plus charmants du village. Autour de cette place de forme rectangulaire, vous pouvez observer que chaque maison possède un porche et des arcades de formes et constructions différentes. Ces porches servaient autrefois aux habitants à se protéger du soleil et de la pluie ainsi qu’aux commerçants à exposer et vendre leurs marchandises.
Alquezar en espagne
Les ruelles du village d'Alquezar